Hôtel de ville : 42, rue Lefebvre | 62670 MAZINGARBE

Mazingarbe et la grande guerre

Mazingarbe paya un lourd tribu durant la première guerre mondiale, la ville est d’ailleurs titulaire de la croix de guerre.
Nombreux sont les Mazingarbois qui ont donné leurs vies, civils ou Militaires au front.

Durant les 4 années de guerre, Mazingarbe est située à peine à 2km du front, elle fut bombardée par canons et avions à de multiples reprises. Ces bombardements, parfois avec des obus à gaz causèrent de nombreuses victimes civiles et militaires.
La commune, pendant le conflit, servit de camp retranché pour les alliés.

 

mazingarbe grande guerre

 

Les troupes Françaises à Mazingarbe

A partir d’octobre les troupes du 21ème corps d’armée du général Maistre s’installent à Mazingarbe et dans les villes à proximité du front. Certains régiments de ce corps d’armée s’illustreront dans les combats pour la reprise de Vermelles, d’autres à Notre Dame de Lorette comme le 109ème RI de Chaumont.

Les territoriaux du 144ème territorial subiront de lourdes pertes lors des combats sur Vermelles, pour ne citer qu’eux.
Durant l’année 1914 et le début d’année 1915, Mazingarbe subit de nombreux bombardements ; les brebis, la fosse 6 et la fosse 7 sont quotidiennement la cible de l’artillerie Allemande. En mai 1915, les britanniques remplacent progressivement les troupes françaises du 9ème corps, les 125, 66ème RI… se retirent définitivement en février 1916.

 

mazingarbe grande guerre 2

 

Les troupes du Commonwealth

Présentes depuis le printemps 1915, elles participeront à des batailles sanglantes lors de la bataille de Loos en Gohelle en septembre 1915 et la prise de la côte 70 en avril 1917. Les cimetières sur notre territoire témoignent de ce sacrifice (cimetière du 7, cimetière communal et son extension, celui du philosophe) ; des traces de leurs passages sont gravées sur les murs des fermes comme la ferme Dupuich, aujourd’hui centre culturel.

Mazingarbe restera aux mains des Britanniques jusqu’à la fin de la guerre c'est-à- dire le 11 novembre 1918.
Bien qu’ayant subi des dégâts moraux, humains et matériels importants, la commune se relèvera.
En fin d’année 1918 et 1919 une nouvelle calamité touche notre commune, celle-ci fera des victimes dans le monde entier : « la grippe espagnole ».

 

mazingarbe grande guerre troupes commonwealth

 

L’entre deux guerres

Les Polonais et les Italiens arrivent en masse dans la commune afin de pallier au manque de main d’oeuvre et travailler dans les fosses 6 et 7. Les corons sont reconstruits et aménagés en grandes cités minières, les complexes scolaires font leur apparition : les écoles Beugnet et Evrard, l’école Anatole France et Louis Pasteur, le tissu associatif prend de l’essor avec la création de l’Etoile club et de la Jeune France, d’associations de colombophiles etc.
Mazingarbe prospère grâce à l’exploitation minière et son industrie mais un nouveau conflit viendra bouleverser cette prospérité toute relative.